EPILATION DEFINITIVE AU LASER : MON EXPERIENCE !

18 octobre 2016

Ah cette corvée qu’est l’épilation et que nous les femmes devons pratiquer sans cesse, depuis l’adolescence en général. Je pense que l’on aimerait toutes tellement s’en passer définitivement et pouvoir consacrer ce temps (et argent) à faire d’autres choses bien plus sympas. Oui car en moyenne on passe 72 jours de notre vie à essayer de se débarrasser de nos poils non adorés.

C’est pourquoi j’ai décidé de vous parler de mon expérience car il y a quelques mois j’ai effectuée plusieurs séances chez un spécialiste dans un centre dédié à cette pratique. Je n’en pouvais clairement plus de passer un temps FOU à m’épiler à la cire, sans parler des zones difficiles d’accès où tu te retrouves vite dans des positions improbables, pour un résultat approximatif, c’est la ga-lère ! J’allais aussi très souvent en institut mais ça a un coût, il faut prendre le temps, prévoir le rdv à l’avance, ça tombe jamais au bon moment enfin bref, oui la vie serait tellement plus belle sans tous ces poils (ou on prie pour que la mode de la femme poilue et décomplexée revienne, mais ça je crois qu’on peut toujours attendre).

Après plusieurs séances et un recul de quelques mois je peux vous faire un retour sur mon expérience. Avant, pendant, après … Je vous dit tout sur cette pratique qui doit en intéresser plus d’une. Donc ça risque d’être un peu long mais je l’espère le plus complet possible pour celles (et ceux) qui se pose beaucoup de questions avant de se lancer.

D’ailleurs si vous voulez plus d’informations ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à les laisser en commentaires et je vous répondrais avec plaisir.

 

EPILATION DÉFINITIVE AU LASER : QU’EST CE QUE C’EST ?

Pour qu’on sache bien de quoi on parle, je vous explique brièvement en quoi ça consiste. Il s’agit là d’un traitement au laser, ce qui n’a rien à voir avec les autres techniques comme la lumière pulsée, flash ect …

  • Le principe : Les lasers dépilatoires émettent un faisceau de lumière absorbé par la mélanine (le pigment foncé du poil) qui est ensuite transformé en chaleur et qui entraine la destruction du poil à la racine.
  • Par qui ? : Le traitement de la pilosité au laser se fait par un dermatologue ou dans un centre agrée avec un médecin. Une esthéticienne ne peut pas réaliser une épilation au laser.
  • Pour qui ? : Pour les hommes comme pour les femmes, pour toutes les localisations, dans un but esthétique ou thérapeutique.
  • Combien de séances ? : L’estimation est de 4 à 8 séances sur chaque zone et ensuite un traitement d’entretien à définir avec votre praticien. La durée entre chaque séance se programme en fonction de la repousse, en général on laisse 4 à 6 semaines entre les séances, du moins pour les premières, après on peut espacer encore plus.
  • Les indications : Le mieux est d’avoir la peau le plus claire possible (pas de bronzage du tout) pour que le faisceau fasse bien la différence entre la mélanine du poil et votre peau. Cependant si vous avez la peau claire, que vous êtes blonde et que vos poils sont très clairs, ça ne fonctionnera pas au mieux. (Pour les peaux métisses à noires, il faut demander un avis directement au spécialiste car cela est possible mais il faut un laser spécifique.) Pour ma part je suis brune, donc j’ai les poils foncés et je n’avais pas bronzé depuis des lustres (grossesse tout ça, tout ça). Donc j’étais une bonne candidate.
  • Les contre-indications : Hypersensibilité à la lumière, les femmes enceintes, les médicaments photosensibilisants, les infections cutanées, expositions récentes au soleil ou aux UV, les activateurs de bronzage (type oenobiol/autobronzants…), antécédents de cancer de la peau, lésions ect … Tout cela est expliqué très clairement par le médecin en amont.
  • Comment choisir le centre ou le médecin ? : Dans ces cas là on a pas trop envie de se tromper et de risquer la catastrophe. Alors il faut essayer de trouver un maximum d’informations sur internet, mais surtout, le mieux, est d’en parler autour de soi. Il y a toujours des copines ou des connaissances qui auront testé et qui pourront vous conseiller. Ce qui à été mon cas et J’étais un peu plus rassurée que de me lancer dans l’inconnu total.

 

EPILATION DÉFINITIVE AU LASER : PREMIER RDV

Les choses à savoir pour le premier RDV :

  • Le médecin vous pose plein de questions et vous explique tout en long en large et en travers.
  • Il faut poser toutes vos questions (notez les sur un papier pour ne rien oublier, c’est important).
  • Venir non épilé comme ça le médecin pourra vous examiner et se rendre compte (de l’horreur !!!! Non, je déconne) de la couleur, l’épaisseur, de la densité de vos poils, de l’état de votre peau… et adapter le traitement.
  • A la suite de tout cela, il va établir et vous présenter un devis, en fonction de ce que vous souhaitez. Vous n’êtes pas obliger de répondre tout de suite.
  • Il vous remet des documents explicatifs et récapitulatifs à lire tranquillement chez vous.
  • Le premier RDV était gratuit, je pense que c’est souvent le cas.

Pour ma part : 

Après avoir été rassurée et après réflexion, j’ai choisi de faire les aisselles, le maillot (classique) et les jambes complètes. Oui, pendant que j’y étais autant en faire le plus possible pour être tranquille. Tu te dis que le maillot c’est indispensable, que les aisselles ça te simplifierais drôlement la vie et que si tu fais la moitié des jambes, autant faire les cuisses aussi et on en parle plus. C’est comme ça que je me suis retrouvée à faire presque tout le corps quoi. Autant vous dire que je peux vous donner un avis plutôt global du coup.
Pour ce qui est du prix je vous dit tout en fin d’article et ils sont parfois indiqués sur les sites internet de certains centres.

 

EPILATION DÉFINITIVE AU LASER : PREMIÈRE SÉANCE

Avant la première séance :

  • Ne pas s’épiler à la cire ou décolorer ses poils au moins un mois avant la séance.
  • Se raser 2 jours avant le rdv.
  • Le médecin prescrit de la crème anesthésiante à appliquer sur la zone à traiter UNE HEURE avant et à emballer dans un film plastique. Alors ça, c’est un grand moment. Déjà il faut savoir que vous ne pouvez pas avoir plus de 5 tubes de cette crème anesthésiante (EMLA) en pharmacie et qu’ils sont MINUSCULES. Donc autant vous dire que moi qui devait faire presque tout le corps, chaque goutte était précieuse pour pouvoir tout faire. Et après il faut enrouler le tout de cellophane (oui le résultat est “so glamour”). Pour les jambes ça va, même si c’est un peu gênant pour marcher, mais le maillot c’est une autre affaire. Débrouille toi pour te faire une culotte en film plastique, salut ! On ne m’a pas vraiment expliqué et c’est vrai que je n’ai pas pensé de regarder sur internet. Mais en faisant des recherches pour écrire l’article, j’ai trouvée une vidéo qui explique tout ça très bien. Ça peut vous être très utile, croyez-moi. Une fois emballée, on peut s’habiller par dessus et laisser la crème agir (et prier pour que personne ne se rende compte que vous êtes totalement saucissonnée dans du cellophane, ce qui est quand même pas très courant).

Pendant la séance :

  • Une fois la crème et le cellophane retirés, le médecin trace des zones avec un crayon blanc, observe la peau (grain de beauté, cicatrices…) et fait un premier test sur des petites zones, pour voir la réaction de la peau après quelques minutes.
  • Obligation de porter des lunettes de protection.
  • Bon, avant de commencer je ne vous cache pas que j’étais en flippe total, surtout que je suis plutôt douillette et qu’on ne m’a pas caché que ça pouvait être douloureux à certains endroits.
  • Le laser utilisé avait aussi un souffle froid très fort juste à coté de l’embout d’où part la lumière. C’est grâce à ça que c’est beaucoup moins douloureux, ça “anesthésie” la peau sur le coup.
  • Le médecin parcourt ensuite chaque centimètre de peau avec le laser. Ce qui explique que ce soit très long (pour toutes les zones à faire j’en avais pour environ de 2h, mais si vous ne faites que les aisselles par exemple c’est très rapide). A chaque “coups”, une sensation de picotement se fait sentir comme un petit coup d’élastique. Il faut savoir aussi que l’appareil est très bruyant et qu’on entend un “bip” à chaque centimètre (ça peut vite rendre dingue)
  • Bon et la douleur ? Ah la douleur … Comment vous dire ? PU**IN ça fait mal ! Non j’exagère, il y a des zones où je n’ai absolument rien senti, comme les jambes. A part quelques zones plus sensibles c’était vraiment supportable. Mais alors le maillot et les aisselles c’était très très douloureux pour moi, crème anesthésiante ou pas. Les aisselles c’est très rapide donc c’est supportable. Mais le maillot j’ai failli abandonner à la deuxième séance (stop laissez moiiii, j’arrête tout). Heureusement mon médecin était top, elle s’arrêtait le plus souvent possible et est allée doucement.
  • A la fin de la séance, il faut appliquer une crème apaisante.
  • Ah si j’allais oublier, ça sent le poulet grillé à mort, c’est une info importante (ou pas).

 

EPILATION DÉFINITIVE AU LASER : LES JOURS QUI SUIVENT
  • Ne surtout pas s’exposer au soleil.
  • Bien appliquer la crème apaisante pendant 72h et puis tant que vous en ressentez le besoin.
  • Les zones sont restées un peu rouge quelques temps mais ça s’estompe assez vite.
  • Les poils sont “grillés” mais restent quand même dans la peau, ils vont tomber tout seuls, en tirant dessus, ils viennent sans problème, on sent qu’ils ne sont plus “attachés”. Ça prend un peu de temps avant d’avoir les jambes nettes.
  • Vous êtes ensuite tranquilles pendant un moment et à l’approche de la deuxième séance quelques poils repoussent, qu’il faudra raser quelques jours avant (toujours pas de cire).

 

EPILATION DÉFINITIVE AU LASER : LES SÉANCES SUIVANTES

Même principe que pour la séance précédente, ça prend autant de temps et le médecin repasse exactement de la même façon de partout. Sauf que la puissance du laser augmente à chaque fois (pour que ce soit encore plus efficace). Donc je flippais d’avoir encore plus mal. Mais niveau douleur c’était assez variable d’une fois à l’autre, il y a une séance par exemple qui a été très douloureuse sur les jambes, alors que d’habitude non.

 

EPILATION DÉFINITIVE AU LASER : LE BILAN PLUSIEURS MOIS APRÈS

Après 5 séances effectuées je peux dresser un bilan assez … Mitigé ! Pourquoi ? Et bien parce que je pense qu’en faisant cette démarche on s’attend à une révolution : adieu la cire, les rasoirs, à moi les jambes douces toute l’année, les aisselles nettes n’importe quand, on ne verra plus jamais un poil et que ça va révolutionner notre vie de façon DEFINITIVE surtout … Et bien pas vraiment. Même si le médecin vous prévient bien qu’il peut y avoir des repousses et qu’il faut faire des séances d’entretien, je m’attendais à mieux que ça pour être honnête. Et je pense qu’il faudrait beaucoup beaucoup plus de séances pour espérer ne plus voir de poils sur les zones traitées. Et ça finira un jour par repousser. C’est assez normal car il est très difficile (voire impossible) d’éradiquer tous les poils pour plein de raisons, mais il faut bien l’avoir en tête.

Même si j’ai beaucoup moins de poils (surtout au niveau du maillot et des aisselles) je dois malgré tout, continuer à m’acheter de la cire ou aller en institut pour enlever ceux qui restent, assez nombreux quand même. Et sincèrement, je n’ai plus le courage de retourner faire des séances aujourd’hui, peut-être dans quelques temps, on verra. Mais je ne regrette pas du tout, ça a quand même permis d’éliminer beaucoup de poils mais il ne faut pas s’attendre à un miracle au risque d’être déçue. Après les résultats varient d’une personne à l’autre bien entendu.

 

EPILATION DÉFINITIVE AU LASER : LES TARIFS

Dernier point très important, combien ça coûte ? Même si j’imagine que le prix peut varier en fonction du centre ou du médecin, je peux vous dire une chose : oui c’est cher, mais bon on a rien sans rien ! (Pour le commun des mortels hein, pour Kim Kardashian par exemple, c’est que dalle. Avec une bague elle épile toute la planète ahah #blague). Vous pouvez toujours aller faire un premier rdv et un devis gratuitement et ensuite prendre votre décision, ça ne vous engage en rien.

Dans mon cas, pour vous donner une idée, je payais environ 4oo€ à chaque fois pour jambes complètes + maillot classique + aisselles.

J’espère vous avoir un peu éclairé sur l’épilation au laser, désolée pour cet article si loooong mais j’ai essayé de faire au mieux. 🙂


Si vous avez vous aussi testé l’épilation définitive au laser ou que vous avez des questions. DITES-MOI TOUT en commentaire. Ça pourra servir à d’autres et je ferais peut être un autre article complémentaire si besoin. 😉

Crédit photo : santemagazine.fr

Signature article

Recherches utilisées pour trouver cet articleblog epilation definitive
6 Réponses
  • MyFairJenny
    29 décembre 2016

    Je découvre ton blog grâce à Hellocoton, et cet article tombe à pic ! Je me pose de plus en plus la question, car moi aussi j’en ai ras le bol de m’épiler constamment Ma chef (dans la vraie vie) est passée par le laser et je trouve qu’elle a des jambes …….. CANONS quoi ! J’ai énormément de poils sous peau et ma passion est de les enlever forcément… Donc imagine bien l’etat de mes jambes… ! Enfin ducoup je pense consulter pour avoir un devis tu as raison, ça n’engage à rien 🙂
    Merci pour tes conseils ma belle

    • Gwen
      29 décembre 2016

      Super, bienvenue par ici 🙂 Ah oui ça par contre, même si je ne suis pas totalement débarrassée de tous poils, au moins ça m’a changé la vie pour les poils sous peau, je n’en ai quasiment plus, surtout sur les jambes et les aisselles ! Qui sont donc niquel après épilation.
      Avec plaisir en tout cas ! 😉 A très vite !

  • Maryn
    14 novembre 2016

    Bonjour, j’ai trouvé ton article vraiment intéressant. J’ai pour ma part mon rendez vous “d’information” demain. Et je voulais savoir quel laser ton dermato utilisait…
    je trouve ça quand meme perturbant que l’on paye si cher et que le résultat ne soit pas au rdv…
    pourtant on nous vend ca comme si c’était révolutionnaire.
    Je voudrais faire le maillot et les aisselles, Mais si les résultats ne sont pas probants…
    je voulais également savoir, maintenant que tu as fait tes séances, tu te rases tout les combien de temps pour les aisselles ? (Excuse Moi de mon indiscrétion, Mais je t’avoue que si il faut se raser de nouveau tous les 2-3 jours ca n’en vaut vraiment pas la peine du coup…)
    En tout cas, merci beaucoup de ton article.
    À bientôt

    • Gwen
      15 novembre 2016

      Coucou, merci beaucoup 🙂
      Enfaite je pense qu’il faudrait faire beaucoup plus de séances et en refaire régulièrement même après les 5 ou 6 séances, car les poils finissent toujours par repousser même s’il y en a moins. On croit souvent que l’on va être débarrassé et que l’on ne reverra plus un poil mais ce n’est pas le cas. En tout cas pour moi.
      Surtout le maillot, mon médecin m’avait dit que ça avait plus tendance à repousser.
      Il n’y a pas d’indiscrétion, je suis là pour tout partager ^^ Alors moi je ne me rase pas mais je m’épile et je le fait environ tous les mois (comme avant) pour que ce soit tout le temps net parce que même si j’ai moins de poils il en reste quand même quelques uns, donc bien obligée de m’épiler …
      Avec plaisir, merci pour ton petit mot et n’hésites pas si tu as d’autres questions 😉 A très vite !

  • Morel
    19 octobre 2016

    Merci Gwen,
    Très intéressant ton recit, justement je voulais te poser des questions au sujet de l’épilation…mais je voulais savoir si tu avais des infos sur les appareils à lumière pulsée?
    D’avance merci
    Corinne

    Ps: Au sujet de ton blog, je trouve super intéressant toutes tes petites astuces et bons tuyaux…merci bisous

    • Gwen
      24 octobre 2016

      La lumière pulsée je n’ai pas trop d’infos et je n’ai jamais essayé mais je peux voir pour trouver des articles qui en parlent.
      Merci beaucoup, c’est gentil 🙂 Bisous bisous

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *